Conseils

Voici quelques conseils pratiques à utiliser à la maison.

Débouche-tuyaux écologique

Les « débouche-tuyaux » que nous retrouvons sur le marché sont des produits corrosifs et toxiques que nous ne devrions jamais utiliser à la maison. Pour un entretien sécuritaire et efficace de votre système de plomberie, la CMMTQ vous conseille plutôt d’employer des produits alternatifs faits à partir d’ingrédients culinaires inoffensifs.

Produit d’entretien écologique

  • 1 tasse de soda à pâte
  • 1/4 tasse de crème de tartre
  • 1 tasse de sel

À titre préventif, mettre ¼ de tasse de la préparation dans votre évier et y ajouter 1 tasse d’eau bouillante. Laisser agir 1 minute et ensuite faire couler de l’eau froide abondamment. Répéter à toutes les semaines.

Débouche-tuyaux non caustique

La préparation suivante est efficace dans les cas où le renvoi est obstrué par de la graisse. Si le tuyau ne débouche pas, consultez un maître mécanicien en tuyauterie.

  • 1 tasse de soda à pâte
  • 1 tasse de sel
  • 1/2 tasse de vinaigre blanc

Verser ¼ de tasse de la préparation dans votre évier. Attendre quelques minutes et ajouter 1 tasse d’eau bouillante. Répéter toutes les semaines.

Si ces produits alternatifs ne parviennent pas à régler le problème, nous vous proposons de déboucher à l’aide de notre machime à pression. Le tuyau redeviendra comme neuf. Référence CMMTQ

Comment fermer la maison ou le chalet pour l’hiver

Comment éviter les dommages dus au gel de la tuyauterie

En hiver, les interruptions électriques et de chauffage prolongées peuvent causer des dommages coûteux si la tuyauterie de l’habitation n’est pas protégée adéquatement. Selon les conditions climatiques et le degré d’isolation du bâtiment, un bouchon de glace peut se former dans la tuyauterie même si la température intérieure ne descend pas sous le point de congélation. Des précautions sont donc à prendre.

Voici ce que recommande la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) pour éviter le gel de la tuyauterie et les dommages qui en découleraient.

 

Vidange de la tuyauterie d’alimentation d’eau et de drainage

  • fermer le robinet de l’entrée d’eau (le robinet se trouve généralement à l’avant de la maison, près du plancher du sous-sol) et isoler avec une couverture la section de tuyau se trouvant au-dessous (pour les résidences alimentées par un puits artésien, il faut vidanger le réservoir de la pompe à eau en ouvrant le robinet prévu à cet effet);
  • ouvrir tous les robinets afin de vidanger la tuyauterie jusqu’à son point le plus bas (incluant, selon le cas, le purgeur de l’entrée d’eau ou le robinet situé juste au-dessus; purger le robinet d’arrêt du robinet extérieur);
  • verser 500 ml d’antigel de plomberie dans le renvoi d’eau (siphon en «P») de chaque appareil sanitaire (douche, bain, lavabo, etc.) et un litre directement au fond du lave-vaisselle et de la lessiveuse (si possible, vider les tuyaux de vidange flexible);
  • débrancher et vider le tuyau d’alimentation en eau du lave-vaisselle et, le cas échéant, du distributeur d’eau chaude instantanée et du réfrigérateur à glaçons;
  • chasser l’eau de la toilette et verser environ un litre d’antigel dans la cuvette;
  • vidanger le chauffe-eau après avoir coupé le circuit d’alimentation électrique (afin d’éviter que les éléments grillent au retour de l’électricité); s’il s’agit d’un réservoir à gaz, fermer le robinet de gaz;
  • vidanger et mettre au sec les pompes de fosse de retenue ou de puisard;
  • vidanger la tuyauterie du réseau de protection contre les incendies (gicleurs).

Remise en marche du système d’alimentation d’eau

  • fermer les robinets en incluant celui du chauffe-eau;
  • ouvrir l’entrée d’eau lentement afin de vérifier s’il n’y a pas eu de dommages; faire une inspection visuelle et détecter tout bruit inhabituel provenant du système de tuyauterie;
  • ouvrir lentement chaque robinet afin d’éviter les éclaboussements causées par l’air dans la tuyauterie; fermer les robinets d’eau froide;
  • laisser un robinet d’eau chaude ouvert et attendre que l’eau coule afin de s’assurer que le chauffe-eau soit rempli avant de rétablir le circuit d’alimentation électrique.

Si vous avez des doutes, il est conseillé de faire appel à un entrepreneur qualifié, un maître mécanicien en tuyauterie membre de la CMMTQ. Celui-ci procédera à une inspection minutieuse de la tuyauterie, afin d’éviter les risques de fuites d’eau, puis à une mise au point optimale de votre système de chauffage. Vous trouverez la liste de tous les maîtres mécaniciens en tuyauterie dans le répertoire de membres.

Conseils écologiques et sécuritaires pour faire briller votre salle de bain

Produits nettoyants inoffensifs pour la salle de bains

Les produits nettoyants que nous retrouvons sur le marché sont souvent abrasifs et toxiques. Pour un entretien sécuritaire et efficace de votre salle de bains, la CMMTQ vous propose quelques recettes.

Nettoyeur à porcelaine

Le soda à pâte est efficace sur la porcelaine, l’émail, le marbre et la fibre de verre. Il n’égratigne pas les surfaces et ne laisse pas de résidus granuleux.

Tremper un linge humide dans du soda à pâte et frotter les taches. Bien rincer à l’eau claire. On peut aussi faire une pâte avec de l’eau et l’appliquer sur les taches rebelles. Laisser agir quelques minutes avant de frotter et rincer.

Détachant au borax

  • 3 c. à table de borax
  • 1 c. à table de jus de citron

Mélanger et faire une pâte. Frotter avec un tampon de nylon ou une brosse et rincer à l’eau claire. Si la tache demeure, ajouter une goutte ou deux d’ammoniaque domestique à la pâte et recommencer. Laisser agir pendant 2 heures avant de frotter à nouveau et rincer.

Nettoyeur à céramique

  • 1/4 tasse de soda à pâte
  • 1/2 tasse de vinaigre blanc
  • 1 tasse d’ammoniaque domestique
  • 1 gallon d’eau chaude

Mélanger tous les ingrédients jusqu’à dissolution du soda. Frottez sur les tuiles avec une brosse, un tampon de nylon ou une éponge. Bien rincer à l’eau claire.

 

Pour tout projet vert ou éconergétique lié à la plomberie, au chauffage et à la climatisation, n’hésitez pas à consulter un expert en confort, un maître mécanicien en tuyauterie membre de la CMMTQ. Vous trouverez la liste de tous les maîtres mécaniciens en tuyauterie dans le Répertoire des membres.

Efficacité énergetique; comment économiser l’eau potable

Économies d’eau potable
Ce que vous pouvez faire à l’intérieur de votre maison

Dans votre maison, il se trouve plein d’endroits où il est possible d’économiser de l’eau potable. Selon Environnement Canada, chaque canadien consomme en moyenne environ 329 litres d’eau par jour, soit plus du double de la consommation des Européens. Environ 30 % de cette eau est utilisée pour alimenter les toilettes, 35 % pour les douches et bains, et 20 % pour la lessive. Seulement 10 % de l’eau est utilisée pour la cuisson des aliments et les boissons.

Plus de la moitié de ce volume d’eau serait utilisée par pur gaspillage et non par nécessité. La salle de bains représente environ 65 % de l’utilisation de l’eau à l’intérieur de la maison. Puisque nous gaspillons la plus grande quantité d’eau dans cette pièce, c’est aussi à cet endroit qu’il est possible de réaliser les plus grandes économies. Chaque petit geste consacré à la protection de l’environnement ou à l’économie des ressources entraîne des résultats positifs pour la planète.

Toilette

La chasse d’eau d’une toilette conventionnelle utilise environ 18 litres d’eau à chaque usage et totalise près de 30 % de l’utilisation totale de l’eau dans une habitation. Une toilette conventionnelle utilisant 18 litres par cycle équivaut – en supposant que chaque personne actionne la chasse d’eau quatre fois et demie par jour – à une consommation de près de 30 000 litres d’eau douce propre par année simplement pour évacuer 650 litres de déchets.

  • Une toilette de plus de dix ans (18 litres ou plus) gaspille beaucoup d’eau; il est temps de la remplacer. Diverses techniques permettent aussi de réduire de moitié la quantité d’eau servant à la chasse d’eau. Par exemple, le coupe-volume isole une partie du réservoir et empêche l’eau ainsi emprisonnée d’être évacuée au moment de la chasse d’eau;
  • N’installez jamais de briques dans votre réservoir comme dispositif réducteur de volume d’eau. Les briques peuvent se désintégrer, nuire au système ou fissurer le réservoir. Le remplacement de la toilette s’avère plus rentable;
  • Les grands fabricants commercialisent maintenant des toilettes à faible consommation d’eau qui utilisent 6 ou 4,8 litres d’eau et moins par chasse d’eau seulement. Par exemple, une chasse d’eau de 6 litres signifie une réduction de la consommation de l’eau entre 50 % et 70 %, par rapport à la toilette conventionnelle, de 18 ou 13 litres chaque fois que vous actionnerez la chasse d’eau. Ce qui signifie une consommation annuelle d’environ 9 000 litres pour effectuer le même travail que ces deux modèles de toilette;
  • Les toilettes à double chasse sont encore plus économes, soit 6 litres, soit 3 litres;
  • Une toilette qui continue de couler après qu’on a actionné la chasse d’eau peut gaspiller, si la fuite est importante, jusqu’à 200 000 litres en une seule année, soit l’équivalent de 33 333 chasses d’une toilette de 6 litres! Pour déterminer si votre toilette coule, versez deux ou trois gouttes de colorant alimentaire dans le réservoir à l’arrière de la toilette; si l’eau de la cuvette devient colorée après quelques minutes, c’est qu’il y a une fuite.

 

Douche

La douche est la deuxième plus importante consommatrice d’eau de la maison avec des débits moyens de 15 à 20 litres d’eau par minute pour une pomme de douche classique. Une douche de cinq minutes avec ce type de pomme de douche consomme à elle seule entre 75 et 100 litres d’eau, ce qui représente entre 12,5 et 16,6 chasses d’une toilette de 6 litres…

  • La solution de réduction la plus rapide et la plus efficace pour réduire la consommation d’eau de la douche de plus de 50 % est d’installer une pomme de douche à débit réduit. Celle-ci offre des débits compris entre 6 et 9,5 litres par minute, tout en maintenant une pression acceptable;
  • Prenez des douches de 5 minutes ou moins;
  • Si vous préférez prendre un bain, ne remplissez la baignoire qu’au quart.

 

Robinets

Les robinets de lavabo et d’évier peuvent laisser couler beaucoup plus d’eau qu’il n’en faut. Les robinets classiques ont un débit moyen de 13,5 litres d’eau à la minute. Les fuites peuvent être coûteuses. Une goutte d’eau qui fuit par seconde entraîne un gaspillage annuel d’environ 10 000 litres.

  • Installez des robinets neufs ou des réducteurs de débit (aérateurs à faible débit). Vous pouvez facilement vous contenter d’un débit d’environ 6 litres à la minute dans la salle de bains, et de 6 à 9 litres à la minute dans la cuisine;
  • Arrêtez l’eau pendant le brossage de dents ou lors du rasage et rincez la vaisselle plus rapidement.

 

Eaux grises

  • Les eaux grises (bains et douches) peuvent être récupérées après filtration et désinfection pour alimenter les toilettes et les urinoirs.

 

Général

  • Utilisez le lave-vaisselle et la lessiveuse à pleine charge seulement
  • Conservez un pot à eau dans le réfrigérateur afin d’éviter de faire couler l’eau longtemps avant d’obtenir la température désirée;
  • Utilisez un balai pour nettoyer l’allée pavée au lieu du boyau d’arrosage ;
  • Arrosez la pelouse en respectant la réglementation municipale;
  • Ne déversez jamais d’huile ni de produits chimiques dans le drain;
  • Installez un grand réservoir à l’extérieur pour recueillir l’eau de pluie qui s’écoule du toit. Servez-vous de cette eau plutôt que de l’eau courante pour arroser les nouveaux plants, les jardinières, les pots de fleurs et les jardins en récipients. L’eau de pluie est effectivement meilleure pour vos plantes, car elle ne contient pas de chlore et elle est à la température ambiante.

 

Toutes les mesures ou technologies décrites plus haut vous permettent de réaliser immédiatement d’importantes économies d’eau potable. Dans tous les cas, vous êtes gagnants puisque, tout en diminuant votre consommation d’eau, vous contribuez à la réduction de votre facture énergétique et à laisser à vos enfants un environnement plus sain.

Pour tout projet vert ou éconergétique lié à la plomberie, au chauffage et à la climatisation, n’hésitez pas à consulter un expert en confort, un maître mécanicien en tuyauterie membre de la CMMTQ. Vous trouverez la liste de tous les maîtres mécaniciens en tuyauterie dans le Répertoire des membres.